• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - COURS 10 – L'Amérique du Nord britannique en crise
 UQAM 
MOD
COURS 10 – L'Amérique du Nord britannique en crise
Article diffusé depuis le 13 mars 2001
 




1- Les traits communs

2- Les colonies maritimes

3- Le Haut-Canada

1. Les traits communs

1791 - Acte constitutionnel

- Organisation politique des six colonies restantes

- Naissance de la vie politique dans l'ANB

EXCUTIF

Gouverneurs, Conseil excutif et

lgislatif, appareil judiciaire et arme



PRINCIPE ARISTOCRATIQUE

Administre en vertu des lois et statuts

Maintien du lien colonial

Administrateurs coloniaux (villes)

Marchands coloniaux

Arme

Haut clerg anglican et catholique

LGISLATIF

Chambre d'assemble lue

PRINCIPE DMOCRATIQUE

Discute et propose des lois

Affirmation de l'autonomie coloniale et des droits pour les lus du peuple

Petite bourgeoisie

Paysans

Journaliers

Clerg non conformiste

Population des colonies britanniques d'Amrique du nord au XIXe sicle

Nv-cosse

Nv-Brunswick

IPE

Haut-Canada

Bas-Canada

TOTAL

1806

68 000

35 000

10 000

71 000

250 000

434 000

1814

-

-

-

95 000

335 000

593 000

1825

120 000

73 000

20 000

158 000

479 000

850 000

1831

-

-

-

237 000

553 000

1 168 000

1851

277 000

194 000

72 000

952 000

890 000

2 385 000

2.  Les colonies maritimes

Terre-Neuve

1583 - Humphrey Gilbert et dvelop. de la pche la morue

1629 - 100 personnes Avalon ; quelques franais Plaisance

1800 - Dbut de la chasse au phoque qui occupe la population l'hiver (poursuite de la trappe au Labrador)

Davantage considr comme un comptoir que comme une colonie

Petite lite   Saint-Jean. William Carson rclame un gouvernement colonial (1808)

1817 - Londres accorde un gouverneur

1832 - Assemble lgislative sous la tutelle britannique

1866 - Cble transatlantique - fort sentiment anti-canadien


le-du-Prince-douard

Les Acadiens de l'le-Saint-Jean sont dports en 1755

Terre sablonneuse. Seule province maritime vocation agricole ; fournit les colonies environnantes en pommes de terre aprs 1780.

- Population faible, surtout cossaise, domine par des propritaires forains au comportement fodal

- Fermiers loyer

- Des agents ou baillis collectent les rentes

- Pauvret et lenteur du dveloppement

Mouvement de rforme aprs 1810

1769 - spare de la Nouvelle-cosse

1773 - Assemble lgislative

Programme de rachat des terres par les petits paysans (1810)

Responsabilit ministrielle en 1851


Nouveau-Brunswick

Territoire anglais depuis Utrecht (1714)

Dportation des Acadiens de l'estuaire de la riv. Saint-Jean (10 000)

1784 : 14 000 Loyalistes le long de la riv. Saint-Jean et 1 500 sur la Baie des Chaleurs

Importance du port de Saint-Jean

Pche le long du banc George

Exploitation forestire (empire forestier de la Miramichi)

Construction navale

Commerce triangulaire avec les Antilles

Ax sur l'empire britannique

Dans l'ensemble des communauts isoles et peu homognes

Assemble en 1791, mais pas de mouvement de rforme organis

responsabilit ministrielle en 1850.


Nouvelle-cosse

1749 - Halifax est la mtropole des Maritimes

Garnison et port militaire

20 000 loyalistes associs au commerce et l'Empire

Carrefour commercial pour l'Empire britannique (pche, bois, charbon)

Construction navale intense tout le long de la cte

4e marine du monde en 1861

Profite surtout un groupe 

CONSEIL LGISLATIF

ASSEMBLE LGISLATIVE

Une aristocratie cumulant les liens entre l'administration (sincures), les marchands de Halifax (changes avec les Antilles) et l'arme britannique (contrats de fournitures aux armes)

Fermiers d'Annapolis Royale, ouvriers de chantiers, pcheurs et professions librales de Halifax

1791 - Assemble lgislative domine par les intrts militaires et mercantiles

1820 - Parti rformiste domin par Joseph Howe, journaliste et avocat devient le catalyseur d'un mouvement de rforme

1835 - Letters to the People rclame :

Fin des abus et de la corruption

Davantage de pouvoir l'Assemble

La responsabilit ministrielle

Les rbellions au Canada retarde les rformes

Responsabilit ministrielle en 1847 SANS RBELLION...


3. Haut-Canada

Pas peupl durant la Nouvelle-France (rapides du Saint-Laurent)

1783-1785 - Arriv de 6000 Loyalistes en Amrique depuis quelques gnrations

Forcent la cration du HC.

Tenure et lois anglaises

Octroie de terres gratuites dans Niagara, York et Kingston (fiefs conservateurs)

Mise en place assure par le gouv. John Granes Simcoe

-   Accueille et lotit les Loyalistes

- Met en place une administration civile

-  
Jusqu'en 1812 stimule le peuplement par des Amricains la recherche de terres sur le front pionnier de New York et de la Pennsylvanie

PROBLME CULTUREL

 Disparit entre les Loyalistes arrivs avant 1790 et les Amricains, ptris par les institutions rpublicaines et qui s'installent dans le sud-ouest de la pninsule pour des raisons conomiques.

PROBLME RELIGIEUX

Affrontement ds 1815 entre les deux principales confessions

Anglicans: Proches de la mtropole, favoriss par le rgime, le systme de tenure.  Autour de John Strachan.

Mthodiste: Proches des Etats-Unis; plus nombreux dans les campagnes; autour de Egerton Ryerson.

PROBLME CONOMIQUE

Ds 1785 cadastr en cantons o l'achat des terres subventionne le gouvernement (pour des routes) et l'glise anglicane (rserves du clerg). Monopole de la Canada Lands Company.

La Guerre 1812-1814 - Haut-Canada dvast et retard dans son dveloppement.

Consquences importantes pour le HC et rvle:

La dispersion de la population (rserves dans les cantons)

La faiblesse et la vulnrabilit des voies de communications; faible accs au march atlantique

La dpendance envers Montral.

1817 - Robert Gourlay, Statistical Account of the Upper Canada dnonce les pratiques foncires du gouvernement en particulier la spculation. 

Les "rserves" sont loues et non vendues pour que les colons les mettent en valeur et qu'on puisse ventuellement les vendre un prix plus lev.


Dcrit la formation d'un Family Compactou "pacte de famille".  Il identifie les alliances entre les membres de l'lite conomique et politique en vue de s'accaparer les emplois gouvernementaux.

Durant les annes 1820, srie de travaux publics (Rideau, 1824; Erie, 1825, Welland, 1835) mais prise de conscience du retard par rapport aux tats-Unis.

L'AFFRONTEMENT POLITIQUE

Clivage politique semblable celui de l'Angleterre.

Tory : Conservateur, proche du pouvoir royal et du patronage.  Surtout urbain et commercial.

Whig: Libral, valorise le petit propritaire indpendant.  Dnonce la concentration du pouvoir conomique et politique entre les mains du Family Compact.

LES OPPOSANTS POLITIQUES

Les rgions de colonisation ( l'ouest et au sud)

Les colons amricains qui doivent payer leurs terres

Les catholiques irlandais attitrs aux travaux publics

Les non-conformistes, surtout mthodistes

Animent le parti Whig ou Rformiste dirig par McKenzie.

Deux tendances:

Robert Baldwin, John Rolph,

avocats anglais, favorables la resp. ministrielle.

Barnabas Bidwell, John Mattews, ns aux -U et favorables des institutions rpublicaine.

Les Loyalistes arrivs tt installs Kingston et dans les riches terres du Niagara

Les Hauts-Fonctionnaires (entourage du gouverneur)

La bourgeoisie marchande de Toronto

Les Officiers britanniques (nombreux depuis 1812)

Le haut-clerg anglican

Animent le parti Tory dirig par John Strachan,

John Beverley Robinson et Allan McNab.

ASSEMBLE LGISLATIVECONSEIL LGISLATIF
William Lyon MacKenzie (1795-1861)

Arriv d'cosse en 1820

Fonde le Colonial Advocate en 1824

1828 : victoire lectorale des rformistes (McKenzie, et la tendance John Rolph et  Robert Baldwin)

Envoie d'une ptition dnonant l'administration de la colonie, la gestion des terres, l'accs aux charges publiques et qui rclame la responsabilit ministrielle.

1835 - Septime rapport sur les griefs (550 p.) -  Inspir des 92R 

Attaques personnelles contre des membres du Family Compact

Contre les rserves du clerg anglican

Exige le contrle de la liste civile

Pour un systme d'ducation tatique

Dmocratiser le systme d'attribution des emplois.

Francis Bond Head (1793-1878)



Gouverneur (1835-1837)

Prend fait et cause pour le Family Compact et affronte les Rformistes.

S'appuie sur les villes contre les campagnes

lections de 1836.  Il participe directement la campagne en dnonant les partisans de McKenzie.

Tmraire et orgueilleux, il expdie au Bas-Canada l'ensemble du rgiment de Toronto mme si la situation devient grave chez lui.

La vrit est que les rformistes sont loin de dtenir le contrle absolu de l'Assemble durant la priode.

1836 - Dfaite lectorale des Rformistes

1837 - Contexte de crise conomique (non-convertibilit en or)

McKenzie organise une srie d'assembles populaires pour "Crer un climat d'agitation".

15 novembre - Projet de constitution bas sur le systme prsidentiel

2 dcembre - McKenzie convoque tous les Rformistes pour une "prise de Toronto"

Du 4 au 7 dcembre - 200 supporters rassembls la Montgomery's Tavern (rue Young)

Dsempar, Bond Head appelle la formation de milices de Volontaires.

6 dcembre - Arrive de McNab Toronto avec 70 hommes.  Bientt s'affrontent 1500 rebelles et 400 loyaux. 

Rebelles disperss ou arrts

Le 14 dcembre - McKenzie arrive Navy Island (territoire amricain) o il tente d'organiser la rsistance.  Rle du gnral Van Rensaeller.

Hystrique, McNab tente le 25 de couper les communications de McKenzie en coulant un navire amricain, La  Caroline.  Forte raction amricaine.  Cette erreur mne les deux pays aux portes de la guerre.

Brantford - Rumeurs d'arrestations et informations contradictoires propos de l'affaire de Montgomery

Charles Duncombe et Eliakim Malcom rassemblent le 13 dcembre 500 rsolus.  McNab va leur rencontre et les disperse sans qu'aucun coup de feu ne soit tir.

Srie de raids sans grande importance en 1838-1839, tous caractriss par une rpression disproportionne.

Tous organiss par des Amricains qui tentent des incursions en territoire Haut-Canadien.

Souffrent de grands problmes d'organisation et d'quipement.

Importance de la rpression. Par exemple:

Suite l'affaire du 30 mai 1838 (sabordage du Sir Robert Peel), il y aura 22 arrestations, une pendaison et 17 Amricains seront dports en Australie.

Lors de l'attaque sur Windsor, le 4 dcembre 38, 150 rebelles affrontent 300 miliciens: 25 rebelles sont tus et cinq autres sommairement abattus.

Au total: 262 arrestations; 16 pendus, 86 dports en Australie et aucune victoire...

Pas de loi martiale comme dans le Bas-Canada, mais de trs nombreuses perquisitions. Suspension de l'Habeas corpus du 4 dcembre au 6 janvier et immunit pour des crimes qu'auraient commis des Loyaux.

Les Institutions dmocratiques sont maintenues. L'Assemble lgislative vote l'union du Haut et du Bas-Canada. Les anciens rformistes s'associent alors aux Patriotes modrs pour rclamer le gouvernement responsable.

Les croissants verts expriment l'importance des forces de l'ordre lors des affrontements alors que les croissants bruns rendent compte de l'importance des forces rebelles.

Au Haut-Canada, les rebelles se retrouvent gnralement en minorit sauf lors de l'affaire de Montgomery o ne purent en tirer avantage

 

Recherche parmi 15772 individus impliqus dans les rbellions de 1837-1838.

 



Consult 7968 fois depuis le 13 mars 200

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca