• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - COURS 09 – Les opérations militaires (nov 1837-nov 1838)
 UQAM 
MOD
COURS 09 – Les opérations militaires (nov 1837-nov 1838)
Article diffusé depuis le 6 mars 2001
 




DBUT NOVEMBRE: LE RECOURS LA VIOLENCE

15 OCTOBRE 1837 - - lections Saint-Joachim (Deux-Montagnes) des juges de paix.

22 OCTOBRE 1837 - - Un millier de Fils de la Libert font des manuvres dans les faubourgs de Montral.

1

23 octobre -- Assemble monstre des Loyaux de Montral au Tattershall.

2- 23-24 octobre 1837 - Grande Assemble des Six-Comts Saint-Charles. Convocation d'une convention nationale; on lve une colonne surmonte du bonnet de la Libert, et portant cette inscription: "A Papineau, ses compatriotes reconnaissants, 1837. "

24 octobre 1837 - Mandement de l'vque de Montral contre le recours la violence..

5 NOVEMBRE 1837 - Les magistrats interdisent les parades Montral.

6 NOVEMBRE 1837 - Bagarre Montral entre les Fils de la Libert et le Doric Club; les Loyaux saccagent les ateliers du Vindicator et s'attaquent la maison d'Andr Ouimet, prsident des Fils de la Libert.

MI-NOVEMBRE - "NE PAS SE FAIRE ARRTER"

1. 13 nov - Devant l'imminence de l'mission de mandats d'arrt, Papineau et O'Callaghan quittent discrtement Montral.(les 26 mandats sont finalement mis le 16 nov.)

2. Conciliabule de Varennes.  Sont prsents Papineau, O'Callaghan, Boucher-Belleville, Amury Girod et Alphonse Gauvin. Trois importantes dcisions
- Organiser la fuite de Papineau vers les tats-Unis
- Rsister aux arrestations
- Organiser des camps fortifis en attendant un soulvement gnral

3. Le 17, Girod arrive Saint-Eustache avec les pouvoirs de "gnral de l'arme du Nord".

4. Papineau et O'Callaghan gagnent Saint-Denis, puis Saint-Hyacinthe et enfin Saratoga Springs (NY) le 12 dcembre.

5. Thomas S. Brown organise la saisie du manoir Debartzch qu'il entreprend de fortifier.

6. D'abord Saint-Athanase (Iberville) un peloton du Royal Cavalry Corp avait du, le 10 novembre 1837, disperser un groupe de manifestants.  Le 17 novembre, un escadron de police qui ramne des prisonniers est pris en embuscade. Il y a cinq blesss et les prisonniers sont librs

FIN NOVEMBRE - LES BATAILLES DCISIVES

Dsormais l'arme accompagne la police dans les arrestations.  L'objectif de John Colborne est le village de Saint-Charles.  Il dpche donc deux compagnies afin de soumettre le Richelieu.  L'une, sous les ordres du lieut-col. Gore se rend en navire vapeur jusqu' Sorel et entreprend une marche pnible vers Saint-Denis le 22.  L'autre sous les ordres du Lieut-col. Wetherall est ralentie dans sa marche par le flanc sud par la rupture de nombreux ponts.

1. Saint-Denis, 23 novembre 1837 - Les troupes anglaises affrontent les Patriotes commands par Wolfred Nelson, embusqus dans une maison fortifie. Devant la rsistance patriote, l'arme doit reculer. On compte environ 12 morts de chaque ct.

2. Saint-Charles, 25 novembre 1837 - 48 heures aprs la bataille de Saint-Denis, le corps de Wetherall attaque le village de Saint-Charles. Les Patriotes commands par Thomas S. Brown y sont crass et perdent environ 150 hommes.

6. Pointe-Olivier, 28 novembre 1837 - De retour de Saint-Charles, les troupes britanniques dispersent un groupe de 2000 manifestants arms.

DCEMBRE 1837 - LA CAMPAGNE DE DEUX-MONTAGNES

1. l'initiative de Scott et Girod, les Patriotes installent leur camp arm Saint-Eustache.

2. 30 novembre 1837 - Des Patriotes de Saint-Eustache tentent d'obtenir l'aide des amrindiens d'Oka. Ils s'emparent finalement d'un canon et de quelques fusils.

(Moore's Corner, 6 dcembre 1837)

3. L'imposante arme de 1200 hommes sous les ordres de Colborne se divise en deux alors que les volontaires de Globensky piquent par la rivire gele.

4. 14 dcembre - Bataille de Saint-Eustache.  Rfugis dans l'glise, environ 900 Patriotes sont disperss, laissant environ 70 morts.

5. Saint-Benot, 15 dcembre 1837 - La mme arme marche ensuite sur le village de Saint-Benot qui est incendi.

6. 17 dcembre 1837 - La marche du colonel Markland sur Saint-Scolastique et Sainte-Thrse, visant arrter les fuillards.

NOVEMBRE 1838 - LE SOULVEMENT CHASSEUR

1. Potton (Mansonville), 27 fvrier 1838 - Un groupe de Patriotes venus du Vermont attaque des Loyaux. Il y a un mort et trois blesss.

1. Moore's Corner, 6 dcembre 1837 - 80 patriotes rfugis aux tats-Unis tentent une incursion en territoire bas-canadien. Ils sont repousss par 300 volontaires de la rgion de Missisquoi.

2. Caldwell's Manor (Clarenceville), 28 fvrier 1838 - Six cent Patriotes venus des Etats-Unis proclament l'indpendance de la Rpublique du Bas-Canada. Ils retraitent rapidement devant un groupe de soldats volontaires.

4. Beauharnois, 3 novembre 1838 - Des Frres chasseurs commands par Chevalier DeLorimier attaquent le manoir du seigneur Ellice, coulent un bateau vapeur puis se rallient au camp de Napierville.

5. Chateauguay, 3 novembre 1838 - Des Frres chasseurs tentent de dsarmer les amrindiens de kahnawake. Ils sont fait prisonniers et livrs au gouvernement. Deux d'entre eux seront plus tard pendus.

6. Sainte-Martine, 3 novembre 1838 - Un groupe de Frres chasseurs affrontent des volontaires puis se rallient au camp de Napierville

7. Saint-Constant, 3 novembre 1838 - des Frres chasseurs attaquent les maisons de personnes fidles au gouvernement anglais

8. Terrebonne, 4 novembre 1838 - La police affronte les chasseurs de loi Marier. Il n'y a cependant pas d'affrontement et les deux parties s'entendent pour viter la violence.

9. La Prsentation.  300 Rebelles attendent en vain l'ordre de marcher sur Sorel.

10. Napierville, 3 au 11 novembre 1838 - au matin du 4 novembre, le "camp de Napierville" compte 3000 hommes commands par Charles Hindenlang. Ils attendent des armes des tats-Unis.

L'CRASEMENT DU SOULVEMENT CHASSEUR

1. Lacolle, 6 novembre 1838 - Environ 400 Chasseurs, qui souhaitent prendre possession d'armes aux tats-Unis, sont pris en embuscade chemin faisant.

2. Odelltown, 9 novembre 1838 - Dans un ultime effort pour rejoindre les tats-Unis, environ 700 Frres chasseurs affrontent des volontaires rfugis dans une glise. Ils doivent cependant retraiter, ce qui entrane l'vacuation du camp de Napierville.

3.7-10 novembre.  Marche des volontaires de Huntingdon le long de la Chteauguay afin de saisir les armes et de procder des arrestations.

4.10 novembre.  Arrive des rguliers dans la rgion par chemin de fer.  Entre dans Napierville totalement vacue.  De nombreuses arrestations jusqu'au dbut de dcembre.

 

Recherche parmi 15772 individus impliqus dans les rbellions de 1837-1838.

 



Consult 6276 fois depuis le 6 mars 2001

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca