• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - ARMSTRONG, David Morrison (1805-1873)
 BIOGRAPHIE 
MOD
ARMSTRONG, David Morrison (1805-1873)
Article diffusé depuis le 18 octobre 2001
 




Né à Maskinongé, en 1805, fils d'Edward Armstrong, capitaine dans la marine britannique (fut aussi maître du port de Montréal), et d'Elizabeth Dunn.

Reçut une partie de son instruction à l'école anglaise de Maskinongé.

Vers 1824, suivit ses parents à Berthier (Berthierville) où il s'établit comme marchand; servit aussi d'agent pour le compte de compagnies d'assurances. Fut commissaire au tribunal des petites causes et juge de paix. Lieutenant-colonel commandant du 4e bataillon de milice de Berthier.

Élu député de Berthier en 1841. Réélu en 1844 et 1848. Membre du groupe canadien-français, puis réformiste. Défait en 1851. Nommé conseiller législatif de la division de Sorel le 8 février 1855; conserva son siège jusqu'à l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. Appelé de nouveau à représenter la division de Sorel au Conseil législatif le 2 novembre 1867, prêta serment le 27 décembre; appuya le Parti conservateur.

Décédé en fonction à Sorel, le 14 avril 1873, à l'âge de 67 ou de 68 ans. Inhumé dans le caveau de l'église Saint-Pierre, le 18 avril 1873.

Avait épousé dans la paroisse Sainte-Geneviève-de-Berthier, à Berthier (Berthierville), le 8 janvier 1831, Léocadie Deligny, fille du marchand Jacques Deligny et de Françoise Langevin (Bergevin, dit Langevin).

Beau-père de Michel Mathieu.


Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 

Recherche parmi 15772 individus impliqués dans les rébellions de 1837-1838.

 



Consulté 2271 fois depuis le 18 octobre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca