• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres seulement

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - QUESNEL, Frédéric-Auguste (1785-1866)
 BIOGRAPHIE  Partager      
QUESNEL, Frédéric-Auguste (1785-1866)
Article diffusé depuis le 7 janvier 2001
 




Né à Montréal, le 4 février 1785, puis baptisé le 5, dans la paroisse Notre-Dame, fils de Joseph Quesnel, marchand (fut plus tard musicien et poète), et de Marie-Josephte Deslandes.

Étudia au collège Saint-Raphaël, à Montréal, de 1796 à 1803. Fit l'apprentissage du droit auprès de Stephen Sewell. Reçu au barreau en 1807.

Exerça sa profession à Montréal. Investit dans la traite des fourrures et dans la propriété foncière. Administrateur de la Banque du peuple vers 1848, en fut président de 1859 à 1865.

Élu député de Kent en juillet 1820. Réélu en 1824 et 1827. Élu dans Chambly en 1830. Appuya le parti canadien, puis le parti patriote, durant ses trois premiers mandats, mais, de tendance modérée, vota contre les Quatre-vingt-douze Résolutions. Défait en 1834. Nommé au Conseil exécutif le 22 août 1837; en fit partie jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841. Élu sans opposition dans Montmorency en 1841; antiunioniste; fit partie du groupe canadien-français. Défait en 1844. Appelé au Conseil législatif le 8 septembre 1848.

Servit dans la milice pendant la guerre de 1812; accéda au grade de major en 1830. Nommé conseiller du roi en 1831. Membre de l'Institution royale pour l'avancement des sciences. Élu président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal en 1860. Obtint plusieurs postes de commissaire.

Décédé en fonction à Montréal, le 28 juillet 1866, à l'âge de 81 ans et 5 mois. Inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 1er août 1866. Avait épousé à Boucherville, [le 20 janvier] 1813, Marguerite Denaut, [fille du capitaine Joachim Denaut, trafiquant de fourrures résidant à Granville, dans le Haut-Canada, et de Marguerite Chabert].

Frère de Jules-Maurice Quesnel. Beau-frère de Côme-Séraphin Cherrier (Montréal). Oncle de Charles-Joseph Coursol, député à la Chambre des communes du Canada. Sa petite-fille épousa Théodore Robitaille.

Bibliographie: Dictionnaire biographique du Canada.

Tiré du Dictionnaire des parlementaires québécois (Septentrion, 1999) DIFFUSÉ SUR CE SITE POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 1727 fois depuis le 7 janvier 2

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca