• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - Éphémérides ou anniversaires patriotes: le mois de JUIN
 CHRONOLOGIE  Partager      
Éphémérides ou anniversaires patriotes: le mois de JUIN
Article diffusé depuis le 10 novembre 2000
 




1er juin 1838
Le Conseil spécial est remplacé par un Conseil exécutif.

3 juin 1799
Sanction royale d'une loi de la Chambre d'assemblée pour l'érection des palais de Justice de Québec et Montréal.

4 juin 1800
Dissolution de la Chambre et début de la campagne électorale (élection de 35 députés francophones et 15 députés anglophones). Jean Antoine Panet est réélu le 8 janvier 1801 président de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada.

4 juin 1808
Le gouverneur Craig exclut Joseph Planté de ses fonctions d'inspecteur du Domaine du Roi et greffier au papier terrier et Jean-Antoine Panet, Pierre-Stanislas Bédard, Joseph-Louis Borgia, François Blanchet et Jean-Thomas Taschereau de leur fonction de cadres des officiers de milice parce qu'il ne peut avoir confiance en des gens propriétaires du journal séditieux, Le Canadien, propre à "exciter au mécontentement la population, et créer un esprit de discorde et d'animosité entre les deux éléments qui la composent " [Lacoursière, 2:1995, p. 102]. (Après audience avec le gouverneur, Joseph Planté est réinstitué dans ses fonctions.)

10 juin 1791
Sanction royale de l'Acte constitutionnel qui partage le pays, par la rivière Outaouais, en deux provinces : le Haut-Canada et le Bas-Canada (en vigueur le 26 décembre 1791).

11 juin 1792 - 27 juin 1792
Premières élections de l'histoire des Québécois. La première séance du parlement s'ouvre le 17 décembre 1792, après avoir été reportée quatre fois. Le 18 décembre 1792, Jean Antoine Panet est élu président de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada à 28 voix contre 18.

13 juin 1774
Adoption, par le parlement britannique, de l'Acte de Québec. Celui-ci visait à s'assurer la loyauté des Canadiens français catholiques (qu'on appelle alors, et le plus sérieusement du monde, Canayens) face à l'éminence d'une insurrection des colons américains. Le roi George III sanctionne l'acte le 22 juin 1774

18 juin 1812
Les États-Unis déclarent la guerre à la Grande-Bretagne [cause : durant les guerres de Napoléon, les Anglais saisissent les bateaux américains qui font le commerce avec la France]. Au cours de la même année, ils attaquent le Haut-Canada.

18 juin 1838
8 des principaux chefs de l'insurrection signent un premier aveu de culpabilité, aveu jugé inacceptable par Durham.

22 juin 1838
Évasion de Louis Lussier, un des accusés du meurtre de Weir.

24 juin 1834
Premier banquet de la Saint-Jean-Baptiste, organisé à Montréal par Ludger Duvernay. JOYEUSE SAINT-JEAN À TOUS LES QUÉBÉCOIS!

26 juin 1837
Assemblée à Saint-Thomas (Co. de Bellechasse et de Islet).

26 juin 1838
Un deuxième aveu de culpabilité de 8 prisonniers de 1837 est accepté.

28 juin 1838
Proclamation d'amnistie pour tous les détenus sauf les 8 chefs qui ont signé l'aveu comme condition, de l'amnistie pour les autres sont exclus les 16 patriotes réfugiés aux États-Unis et les dix accusés du meurtre de George Weir.

29 juin 1837
Assemblée à Montréal

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 5291 fois depuis le 10 novembre

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca