• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - 23 OCTOBRE 1837 - ASSEMBLEE DE LA CONFEDERATION DES SIX COMTES SAINT-CHARLES
 DOCUMENTS 
     
23 OCTOBRE 1837 - ASSEMBLEE DE LA CONFEDERATION DES SIX COMTES SAINT-CHARLES
Article diffusé depuis le 20 mai 2000
 




Procédés du premier jour

L'assemblée du 23 courant à St-Charles fera époque dans l'histoire du Canada. Les habitants les plus marquants des six comtés ont fait preuve de patriotisme, de zèle et d'union; ils se sont montrés dignes de leur patrie et ils ont réalisé les espérances des bons patriotes. Honneur donc à ces braves et dignes citoyens! Chacun paraissait pénétré de l'importance des travaux du jour.

A midi précis, un coup de canon ayant été tiré, les citoyens réunis des six comtés, dont la population est un sixième de celle de toute la province, s'approchèrent, en même temps que les délégués des différentes paroisses. Le local choisi pour cette magnifique réunion se trouvait précisément voisin de la demeure du fameux renégat Debarztch.

En tête de la phalange patriotique se trouvait le grand réformiste, l'honorable Mr. Papineau, habillé en étoffe du pays. Arrivé sur le terrain, Mr. Papineau fut salué par la décharge d'une centaine de fusils et des coups de canon.

On avait érigé au centre du terrain où devait se faire la réunion un superbe hustings sur lequel monta Mr. Papineau, accompagné des principaux de l'assemblée. Mr. Wolfred Nelson, de St-Denis, ayant été appelé à la présidence, Messrs J. T. Drolet, de St.Marc, et F. C. Duvert, de St-Charles, furent choisis comme vice-présidents.

La réunion présentait ici le coup d'œil le plus magnifique. Une compagnie d'environ cent miliciens sous les armes se tenait sur les derrières, disposée dans le plus bel ordre, sous le commandement des braves capitaines Lacaisse et Jalbert, deux des officiers démis par lord Gosford, mais élus depuis par et pour le peuple.

Une foule de drapeaux et de bannières flottaient dans les airs et fessaient lire, entr'autres, ces inscriptions: "Fuis, Gosford, persécuteur des Canadiens!" -- "Vive Papineau et le système électif!" -- "Honneur à ceux qui ont renvoyé leurs commissions, et à ceux qui ont été démis, infamie à leurs successeurs!" -- "Nos amis du Haut-Canada: notre force est dans notre union" -- "Honneur aux braves Canadiens de 1813: le pays espère encore leur secours" -- "INDEPENDANCE" -- "Les Canadiens meurent mais ne savent pas se rendre! " -- " Conseil législatif!" représenté par un e tête de mort et des os en sautoir. -- "Papineau et la majorité de la chambre d'assemblée!" -- "Conseil électif, Sine qua non!" -- "Liberté, nous vaincrons ou mourrons pour elle!" -- "A bas Debarztch! etc."

On remarquait avec satisfaction sur les lieux tous les principaux citoyens de la rivière Chambly, puis le nombre de citoyens influents des parties éloignées du district. Voici les noms des membres de la chambre d'assemblée qui s'y trouvaient:

L'hon. J. Papineau, l'hon. M. Malhiot, L.M. Viger, Ecr., M.P.P., J. T. Drolet, Ecr., M.P.P., J. Dorion, Ecr., M.P.P., A. B. Papineau, Ecr., M.P.P., C. O. Perrault, Ecr, M.P.P., J. J. Girouard, Ecr., M.P.P., E. E. Rodier, Ecr., M.P.P., L. Lacoste, Ecr., M.P.P., C. H. O. Côte, Ecr., M.P.P., E. B. O'Callaghan, Ecr., M.P.P., L. R. Blanchard, Ecr., M.P.P.

Le Dr. Bouthiller n'a pu assister, pour cause de devoirs professionnels.

L'honorable et digne président porta la parole le premier; il expliqua au long le but de l'assemblée et termina par annoncer qu'une députation du comté de l'Acadie se présentait avec une adresse aux cinq comtés demandant d'être admis dans la confédération. Là-dessus la délégation du comté de l'Acadie vint en avant, monta sur le hustings, pavillons déployés et fut présentée à l'assemblée, qui l'accueillit avec enthousiasme.

Le Dr. Côte, portant la parole au nom de la délégation, soumit la proposition qu'elle était chargée de faire, et là-dessus motion fut faite de joindre l'Acadie aux cinq comtés, ce qui fut agréé avec acclamations. Des coups de canon et une décharge de mousqueterie annoncèrent au loin la passation de cette mesure.

Cela fait, M. le président présenta l'honorable Mr. Papineau à l'assemblée, en disant: "Approchez, Canadien illustre, venez réjouir par votre présence, les cœurs de vos concitoyens opprimés, outragés, et permettez qu'ils bénissent à haute voix le défenseur de leurs droits et le bienfaiteur de leur pays." Ces mots prononcés avec solennité firent une profonde sensation.

L'homme du peuple approcha avec calme et dignité, et aussitôt le cri de vive Papineau! partit de la foule, dont l'enthousiasme était au comble. M. Papineau lui adressa ensuite un discours des plus éloquents et qui provoqua les plus vifs applaudissements.

MM. L. M. Viger, L. Lacoste, représentants du comté de Chambly, le Dr. Côte, du comté de l'Acadie, T. S. Brown et Girod prirent la parole ensuite. Après quoi les résolutions préparées par les délégués furent soumises et unanimement adoptées.

Ce qui suit est un rapport des procédés des Six Comtés jusqu'à lundi soir. A une Assemblée générale des citoyens des CINQ COMTES de Richelieu, St-Hyacinthe, Rouville, Chambly et Verchères dûment convoquée et tenue à St. CHARLES, lundi 23 octobre 1837. Le Dr. Wolfred NELSON de St-Denis fut nommé Président,

MM. Dr. Fr. Ch. DUVERT, et Jos. Touss. DROLET, M.P.P. de St-Marc, Vice-présidents, MM. A. GIROD et J. P. BOUCHER BELLEVILLE l'un de Varennes, l'autre de St-Charles, Secrétaires. Il se présenta une députation du Comté de l'Acadie, présidée par le Dr. C. H. O. COTE, M.P.P. de Napierville, demandant l'admission de ce comté dans la confédération de ces Cinq Comtés.

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 4896 fois depuis le 20 mai 2000
 jean-françois Rousseau  (14 novembre 2005)
un travail exemplaire de précisionet de recherhce font de cet article et même de ce site la référence sans équivoque sur les rébellions des patriotes. Bravo
   (17 janvier 2005)
Ton image est trp cool elle se tue quand elle veut<
 Benoît Maréchal  (8 octobre 2004)
Très bien ,que de recherche ? Merci

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca