• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Les Patriotes de 1837@1838 - 獳ux exil閟 politiques canadiens (1839), po鑝e de Joseph Guillaume Barthe
 DOCUMENTS 
     
獳ux exil閟 politiques canadiens (1839), po鑝e de Joseph Guillaume Barthe
Article diffus depuis le 28 juin 2010
 




Salut! Concitoyens, foulez la terre amie,
Foulez le sol sacr de la patrie!
Sur la plage lointaine, o le crime g閙it,
O le repentir pleure un g閚閞eux proscrit,
Un Nelson, un Gauvin, un Masson, un Bouchette,
Noms de h閞os chant閟 sur la m鈒e trompette,
DesRivi鑢es, Goddu, Marchesseault et Viger
Dont les fronts pl閎iens, ceints du noble olivier,
Devaient courber plus tard sous le faix de la glore,
Pouvaient-ils dans la honte expier leur valeur?
L掗gide de l抙onneur
Prot間eait leur m閙oire!

Les tyrans ont p鈒i, souill閟 d抜niquit,
Et, pr鑣 de s抏ngloutir sous les d閎ris du tr鬾e,
Ils se sont moins jou閟 des droits d抙umanit;
Ah! c抏st que dans la fange ils jetaient leur couronne!

Les fils des Canadas, amants de libert,
Perdant leur vain espoir dans un sceptre insens
Et d抲n g閚閞eux sang rachetant leur patrie,
Brav鑢ent dans nos champs la mitraille ennemie;
O peuple! Jette un fun鑒re feston
Sur leur tombeau bats le m阭e clairon!
Couvre de drapeaux sombres
Les tombeaux et leurs ombres!
Baise leur cendre sainte au fond de leur cercueil
蓃ige un MONUMENT qui fasse ton orgueil,
Leurs noms, en traits de feu, dans ta g閚閞euse 鈓e
Son grav閟 pour jamais!

Rois, vous portez en vain et le fer et la flamme
Si loin de vos palais!
Un roi doit-il r間ner sur un peuple d抏sclaves?
Doit-il sous un vil joug courber les fronts des braves?

Martyrs sanctifi閟 par de m鈒es exploits,
Le tr閜as vous soustrait de honteuses lois!
Le peuple honorera vos noms, votre m閙oire,
Vos ombres avec lui chanteront la victoire!
O peuple! Jette un fun鑒re feston
Sur leur tombeau b鈚s le m鈒e clairon!
Couvre de drapeaux sombres
Les tombeaux et leurs ombres!

Mais vous, qui, dans l抏xil, consumant de beaux jours,
Avez fl閠ri vos pas dans la fange des crimes,
Vous, qu抲n fer assassin r閏lamait pour victimes,
Que de vils ennemis, sanguinaires vautours,
Jetaient l掗chafaud, en ignoble p鈚ure,
Vous avez affront le fer et la torture
Et l抙omicide bras souill de d閟honneur!
La peur n抋 pas molli vos 鈓es g閚閞euse :
(Dans le sein des h閞os il bat un si grand c渦r!)
Si les destin rendit vos armes malheureuses,
Si Mars vous a ravi la palme des combats,
Si vous ne f鹴es point les plus heureux soldats,
Vous 阾es succomb閟 du moins avec vaillance.
Un seul fils d扐lbion et sept fils de la France
Que l抙onneur fit soldats,
Qu抩n vit briguer la gloire en t阾e des combats,
Pay鑢ent dans l抏xil leur valeur h閞o飍ue :
Ceignons-leur aujourd抙ui la couronne civique!
O peuple! Tresse un glorieux feston,
Chante et bats le m鈒e clairon
Et de leurs pas ch閞is, oh! baise la poussi鑢e,
Devant eux, de respect, courbe ta t阾e alti鑢e!

Mise en texte : M閘anie Plourde

 

Recherche parmi 15772 individus impliqu閟 dans les r閎ellions de 1837-1838.

 



Consult 4489 fois depuis le 28 juin 2010

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca