• Plan du site
  • Nouveautés
  • Plus populaires
  • FAQ

Rubriques

Liens directs


 

 


Recevez chez vous toutes les nouveautés à propos de la Journée nationale des patriotes


 

 

Dans les titres

 

Dans tout le texte

Les Patriotes de 1837@1838 - COURS 02.1 – L'espace bas-canadien
 UQAM  Partager      
COURS 02.1 – L'espace bas-canadien
Article diffusé depuis le 11-juin-2002
 




HIS 4582: Les Rébellions

COURS 02

L'ESPACE BAS-CANADIEN

En banque depuis le 13 janvier 2002
2.1  Évolution historique du territoire

2.2 L'espace bas-canadien

2.3 L'aménagement du territoire

2.4  Le village laurentien

2.5  Mobilisation politique, comté par comté
 

2.1 Évolution historique du territoire

Rôle des bassins hydrographiques

Jusqu'en 1850, transport = bateau

Occupation des portes d'accès par les Britanniques et les Français.

Rôle essentiel dans l'exploration et l'occupation de l'Amérique du nord.

Avec le commerce de la fourrure, explique le caractère de la NF.

Marque le territoire québécois jusqu'au XXe siècle.



1760 : La Conquête



Unification momentanée du continent sous la Couronne anglaise.

La NF n'était guère que le réseau des bassins du Saint-Laurent et du Mississipi.

90% de la population française concentrée entre Rigaud et Montmagny.

Ailleurs, dispersion et rapatriement (1755, déportation des Acadiens).

Effets profonds de la Conquête

- Repli des Français sur la vallée du Saint-Laurent et l'agriculture

- Décapitation sociale (M. Séguin)

- «Mentalité de réserve» et nationalisme de collaboration avec l'occupant.



1763 : La Proclamation royale

Province de Québec, 14ième colonie anglaise.

Programme d'assimilation et lois anglaises.

Seigneurs et curé sur le mode résistance.

«Bons gouverneurs» (Murray, Carleton)

Mais toujours 80 000 fr/3 000 brit (1774)

«English Party - French Party».



1774 - L'Acte de Québec

Retour à la réalité coloniale.

Contenir l'expansion des  idées républicaines:

- Obtenir la collaboration des élites cléricales et seigneuriales.

- Encerclement des colonies rebelles.

L'échec de l'invasion de 1775 en prouve l'efficacité.

Pacte social entre seigneurs et curé  (French party) et l'administration coloniale.

Les marchands (English party) vus comme suspects.



1783 - Proclamation des États-Unis et 

naissance de l'Amérique du Nord britannique

Rupture historique de l'unité du bassin du Saint-Laurent (Traité de Jay, 1796). 

Départ des Loyalistes.

21 000 - Halifax

10 000 - St.John (NB)

 6 000 - Niagara et Glengarry

 2 000 - Huntington et Bedford

1831 Pop en 000 + taux ann. de croiss.
NE NB IPE HC BC TOT
142 96 29 237 553 957
2,8% 2,6% 2,4% 8% 3,8% 3,9%

NE - Commerce triangulaire, const. navale et base militaire.

NB - Const. navale et chantier forestier; pêche acadienne au nord

IPE - Grenier des maritimes; propriétaires forains et colons écossais.

HC - Stagnation jusqu'en 1815 - diff. d'accès et contexte militaire.  Family compact, spéculation et corruption.

 

1791 - L'Acte constutionnel

Création de deux colonies à même la province de Québec, le HC (Common Law et anglican) et BC (Coutume française et catholique).

Les colonies sont dotées d'institutions parlementaires et d'une assemblée élue.

BC - Pop. ancienne le long du Saint-Laurent.  Faible apport d'immigrants, croissance naturelle de 35%0.

Premiers cadastres:

27 comtés élisent 50 députés.

Première loi des tenures.  Régime seigneurial reconnu, mais découpage des nouvelles terres en franc et commun soccage (Dunham, 1791).



Le Haut-Canada

Vide d'autochtones depuis les guerres du 17ième siècle.

1783-1802 : Loyalistes à Niagara, Glengarry (Kingston) et York (Toronto) (monarchistes anglicans).

1802-1813 : Immigrants américains (républicains non conformistes) à la recherche de terres.  London, Sarnia Windsor

1815-1835 : Immigrants irlandais catholiques.

 

 

Une colonie de Montréal ?

1831 : Qc (31 000), Mtl (27 000), Toronto (9000).  Étranglement à cause du manque d'accès (Welland, 1835).  

Faiblesse des infrastructures.  

Guerre de 1812 extrêmement coûteuse.

 

1840 - L'Acte d'Union

Fusion du Haut et du Bas-Canada suite au Rapport Durham (1839).

Représentation égale pour chaque une des deux composantes.

Développement progressif de l'autonomie du Canada-Est, en particulier sur le plan scolaire et social (rôle des institutions religieuses).

Instable, en particulier après l'obtention du gouvernement responsable (1849).

Transitoire à la Confédération.

 


Chercher dans les ouvrages consacrés aux patriotes.





Consulté 36374 fois depuis le 11-juin-200
 Éric  (28 août 2011)
Vos cartes sont trop petites. On ne peut pas les agrandir (acte d'union, acte constitutionnel, etc.)

   Réagir ou compléter l'information

   

Le matériel sur ce site est soit original, soit libre de droit. Vous êtes invités à l'utiliser 
à condition d'en déclarer la provenance. © glaporte@cvm.qc.ca